Les plats étranges à Nghe An

La souris forestière

Le février  lunaire est l’époque  de transition entre deux moissons  et aussi le moment où les habitants de l’ouest de Nghe An sont occupés à chasser souris forestiers. Contrairement au campagnol, la souris forestière est assez grosse avec un poids de 300 à 500 grammes. En mangeant des feuilles, des fruits, du riz de montagne, etc., ils sont considérés comme des aliments propres.

La façon de chasser la souris est de mettre le piège pour la nuit. Lorsque les pièges sont définis, les personnes expérimentées observeront pour détecter les sentiers qui traversent les souris. De nos jours, les souris forestières sont vendues au prix du marché jusqu’à 100 000 VND.  Ce plat  est servi seulement  pour les invités.

À propos de la préparation,  les gens utilisent de la paille pour  havir,  puis on  coupe la tête, la queue et les  pattes. Ensuite, les souris sont lavées et séchées dans la cuisine

Dans la cuisine des Khmu, des Thaï ou des HMong de Ky Son (Nghe An), il y a quelques souris forestières servise quand les invités viennent. Les souris forestières peuvent faire beaucoup de plats délicieux lors de voyage à Nghe An.

Les têtards au ruisseau

Dans la langue locale, les têtards sont appelés bu bu ou bau bau. Les têtards  gros  comme les doigts sont seulement  traités  au service des invités  à l’occasion des événements importants dans la maison.

Au cours de la période de juin à novembre lunaire, les populations locales vont souvent à la  forêt tôt le matin ou en fin d’après-midi pour attraper les têtards. À ce moment-là, l’eau dans les cours d’eau est fraîche et assez calme, les têtards  existent habituellement aux petites fentes rocheuses.

Les habitants ici  affirment que le poulet, le canard, le buffle, la vache  n’est pas aussi délicieux et nutritifs que les têtards. Les têtards sont utilisés pour préparer de nombreux plats.

La cigale

La saison des cigales commence habituellement du début de février lunaire jusqu’au mai lunaire. Si vous voulez avoir de la nourriture délicieuse à partir des cigales,  vous devez attraper du soir- le temps que les cigales ont commencé à muer de la larve à maturité. À ce moment, le corps de la cigale est très doux, après environ 30 minutes, leurs ailes durcissent, la viande  de cigale ne sera pas bonne.

Les cigales sont considérées comme une spécialité rare.  On prend seulement  une grande pierre  batte des arbres  de nombreuses cigales. Ensuite, on prend  une lampe de poche et illumine sur le sol pour attirer l’attention de dizaines, même des centaines de cigales.

Les cigales  sont  frites  ou hachées comme le nem. Après avoir attrapé des cigales, on  les met dans le sac, puis lave  dans l’eau salée afin qu’ils ne poussent pas d’ailes  pour s’échapper. Pour éviter d’être empoisonné, les cigales sont trempées dans de l’eau bouillante et  lavées par  l’eau froide.

Sur le feu, les cigales ont été placées dans un  poêle  à huile chaud, on prend souvent ce plat avec l’alcool typique de la province de Nghe An.

 

Le mabuia

Les mabuias sont également considérés comme l’un des plats uniques de  Nghe An, en particulier au sud du Nghe An. Pour la première fois, les touristes ont peur  de ce plat, mais s’il y a du courage à en profiter, il est difficile d’oublier la saveur sucrée et parfumée caractéristique de ce plat.

Les mabuias existent  beaucoup autour du novembre et décembre. Ils rampent sur le sol, à l’extérieur du jardin, même sur les murs de la maison.

Les gens attrapent habituellement le mabuia comme le pêche du poisson. Il suffit de prendre un peu de riz froid mélangé avec du son  dans le crochet et laisser tomber  dans le buisson.

La viande de  mabuia  peut faire beaucoup de plats délicieux tels que le  griller sur le charbon de bois, frire, faire la sauce avec le piment et la citronnelle, le porridge… Toute nourriture qui est facile à faire avec la  saveur caractéristique durant votre circuit à Nghe An.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire