Comment protéger nos animaux de compagnie des effets secondaires du confinement ?

Avec le confinement, nos habitudes changent. On est, en effet, obligé de rester à la maison et on ne sort que très rarement. Ainsi, on peut s’occuper davantage de nos animaux de compagnie et on peut aussi passer beaucoup plus de temps avec eux pour s’amuser, se câliner, etc.

D’après les dernières statistiques, le nombre de caresses a considérablement augmenté et les chats et les chiens bénéficient d’attentions supplémentaires. Ajouté à cela, ils connaissent aussi une hausse importante d’activité et ils sont moins agressifs qu’auparavant.

Mais attention, nos compagnons à quatre pattes peuvent souffrir d’un enfermement ou de sorties moins longues, loin des espaces naturels. L’absence de promenade en pleine nature est aussi cause de petits soucis à prendre en compte. Le goudron et les pavés ne remplaceront pas l’herbe et les chemins de terre pour nos animaux de compagnie. Le contact avec la nature, que cela soit des parcs de centre ville ou simplement une bordure de route, est important.

Quelles réactions les animaux domestiques peuvent avoir lors du déconfinement ?

Les animaux domestiques considèrent vraiment les mesures de confinement comme une bénédiction, car la présence continuelle de leurs maîtres à la maison leur fait beaucoup plaisir. L’un des arguments qui justifient, par exemple, que les chiens en sont vraiment ravis est le fait que leurs aboiements ont chuté de 15% ces derniers mois. Les gratouilles et les caresses, en revanche, s’accroissent de 43%.

Toutefois, il convient de noter que ces bons moments entre maîtres et animaux de compagnie pourraient constituer une bombe à retardement s’ils ne sont pas regardés de près. Selon le comportementaliste Simonne Raffa : « Les chiens vont s’habituer à ce qu’on soit en tout temps avec eux pendant des semaines ou des mois, et quand le confinement sera terminé, ce sera l’apocalypse au niveau de l’anxiété de séparation ».

Les réactions de certains animaux peuvent justement être atroces. Comportement destructeur, hypersalivation, automutilation, … Tout peut arriver et il serait difficile de le rectifier.

Comment éviter ces mauvais comportements ?

Pour éviter les problèmes, il faut donc que l’on offre des moments de solitude aux animaux pendant le confinement. Et pour ce faire, il ne faut pas hésiter à les isoler de temps en temps dans une pièce ou dans la cour. Puis, il faut aussi organiser des périodes d’absence.

Cependant, il ne faut pas les laisser s’ennuyer lorsqu’ils sont seuls. Il faut leur fournir tout ce dont ils ont besoin, notamment de la nourrir et des jouets. Comme cela, ils ont de quoi pour occuper leur temps et pour ne pas penser à nous.

Par ailleurs, on doit aussi contrôler nos réponses à leurs demandes d’attention en fixant par exemple des heures précises pour les repas et pour les promenades et en leur interdisant de dormir avec nous ou de s’asseoir près de nous sur le canapé. Cette distance que l’on crée entre nous et les animaux peut leur faire comprendre qu’on ne peut pas être toujours là pour eux.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire