Percer les secrets culinaires de l’Argentine, le temps d’un voyage

L’Argentine est un pays qui a une riche culture gastronomique. On peut décrire comme un mariage des cuisines européennes, notamment italiennes et espagnoles avec des saveurs créoles et indigènes.

Avant tout, la gastronomie argentine est à base de viande, si on se réfère aux données statistiques qui disent qu’en moyenne. La consommation annuelle par personne avoisine les 100 kg. Cela dit, les touristes ne devront pas s’étonner lorsqu’ils prennent le plus typique. Mais non moins le plus carnivore des plats argentins : l’« asadoargentino ». Aucun autre plat n’égalise ce barbecue qui se vante d’être l’identité nationale du pays. Il s’agit d’un mélange de saucisses et de viande de bœuf. On le cuit lentement sur les braises pour qu’il s’imprègne d’un goût fumé. Cette grillade argentine s’accompagne de la fameuse sauce chimichurri. Cette sauce liquide élaborée avec de l’huile, du vinaigre et du poivre. On peut encore ajouter du piment, du persil, d’origan et de beaucoup d’épices. On l’utilise essentiellement pour assaisonner des salades, pour mariner les poissons et les volailles. Il est bien d’ accompagner des viandes grillées comme l’asado.

Une cuisine préparée avec amour et qu’on aime partager

Les Argentins sont réputés pour leur plaisir à manger. Mais ce qu’ils aiment le plus, c’est le privilège qu’ils accordent aux repas conviviaux. Cela consiste à partager une nourriture préparée avec soin. C’est pourquoi ils attachent une attention particulière aux invitations à dîner, soit pour une occasion spéciale, soit pour un événement quelconque ou juste pour rencontrer des amis. Ce geste est très apprécié par les voyageurs qui font des circuits Argentine et ils feront honneur aux frites, pâtes et galettes qu’on leur sert gentiment. Pour les hôtes, c’est une gloire, car ces moments de partage favorisent l’amitié, symbolisent la cordialité et encouragent l’intégration. Ces sont des gestes simples, certes, mais pour eux, c’est un moyen de démontrer leur hospitalité et leur affection.

Faire une virée œnologique à Mendoza

Et puisque les globe-trotters axent leur périple en Argentine à tester les saveurs culinaires, ils vont faire d’une pierre deux coups :goûter du vin à Mendoza tout en jouant aux oenotouristes. En termes de viticulture, Mendoza s’aligne au même rang que CapeTown, San Francisco, Melbourne, Bordeaux, Porto, Florence et Bilbao. Cette région, située au pied des Andes et à 987 km à l’ouest de Buenos Aires, connaît une forte affluence de vacanciers qui y viennent pour un seul but : découvrir ses vins. Ils y sont bien accueillis, car on leur fait faire un tour du vignoble à cheval, à pied ou en vélo.

Ensuite, ils feront une descente dans la cave et dégusteront du vin dont le succès mondial n’est plus à vanter. Par ailleurs, plusieurs domaines proposent restauration et hébergement, sans parler des boutiques de « merchandising » qui vendent des tire-bouchons, des casquettes ou des t-shirts et même des « bouteilles expérimentales » qui ne circulent pas encore sur le marché. Bien sûr, les bourlingueurs profiteront de leur passage à Mendoza pour explorer ses sites, ses monuments et ses musées, tous aussi fascinants les uns que les autres.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire