Zoom sur le curcuma, cette fabuleuse épice indienne

Le curcuma, ou le safran des Indes, en plus de rehausser à merveille le goût de nos plats, apporte de nombreux bienfaits à l’organisme. Cette épice d’or, utilisée en médecine ayurvédique depuis la nuit des temps, doit son pouvoir à une molécule unique. Il s’agit de la curcumine, un pigment naturel aux vertus multiples responsable de sa coloration jaune.

Aperçu des bienfaits santé du curcuma

Consommé intelligemment, le curcuma peut nous aider à prévenir ou venir à bout de nombreuses maladies.

Protection du foie

L’une des qualités les plus connues de cette épice indienne est sa capacité à protéger le foie. Les scientifiques qui l’ont étudiée ont remarqué que les gens qui ont l’habitude d’en consommer sont moins sujets aux problèmes hépatiques. Ce n’est pas tout, il semble aussi avoir des effets sur la cirrhose, en limitant sa progression. C’est une affection très courante du foie qui dégrade sa fonction d’épuration dans l’organisme.

Actions contre les maladies neurodégénératives

La consommation régulière de curcuma est aussi un moyen de prévenir et ralentir la progression des maladies neurodégénératives. Parmi celles-là, il y a la maladie d’Alzheimer, qui peut conduire à une perte progressive et irréversible de nos neurones. Cette épice s’est montrée efficace dans la protection de nos fonctions cognitives.

Des effets contre les cancers

Le cancer est une des maladies très redoutées, car très difficile à soigner. Il a été découvert il y a quelques années que les rhizomes du curcuma longa renferment des principes actifs anticancéreux. Prendre des extraits de cette épice pour compléter les traitements classiques permet d’inhiber la prolifération des cellules malades.

Autres maladies courantes

Le curcuma doit être pour nous un remède à portée de main. Car en plus de pouvoir traiter ces maladies dangereuses, il est capable de soigner les petits bobos du quotidien. Cette épice indienne a une propriété antiseptique idéale pour en finir avec les boutons d’acné et soigner les petites plaies. Elle nous aide aussi à bien digérer, et peut apaiser les brûlures gastriques et les diarrhées.

Du curcuma en poudre ou de la curcumine ?

C’est la question que nous nous posons souvent. Nous avons aujourd’hui la réponse, mieux vaut prendre des extraits en gélules. En fait, la poudre de curcuma a ce seul défaut d’être très difficile à assimiler. Donc, même à des quantités élevées, elle ne nous permet pas de bénéficier de ses réels bienfaits. En plus, à une telle dose, cette épice est toxique pour les reins à cause de la présence d’oxalates dans sa composition.

Il faut plutôt prendre de la curcumine libre en gélule, qui peut agir directement sur ses cibles. Certains laboratoires ont pu développer des formules uniques permettant d’optimiser l’absorption de ce principe actif. Faites attention aussi aux produits qui contiennent de la pipérine. Cette molécule active du poivre noir favorise non seulement l’absorption de la curcumine, mais d’autres substances aussi. Ce qui permet aux toxines de se frayer un chemin et atteindre la circulation sanguine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire